Plus-value immobilière :

Depuis le 1er septembre 2013, la réforme sur l’imposition des plus-values immobilières est entrée en vigueur.  Rappel des deux changements importants :

1) La durée de détention pour bénéficier de l’abattement passe à 22 ans  pour un bien immobilier secondaire. Alors il devient entièrement exonéré de l’impôt à 19 % si vous faites une plus-value immobilière. Les prélèvements sociaux (CSG et CRDS à 15.5 %) sont toujours concernés par la détention trentenaire.

2) Un abattement exceptionnel supplémentaire de 25 % est instauré pour toutes ventes réalisées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014. Vous n’avez donc qu’un an pour profiter de cette baisse d’impôt qui peut vous faire économiser jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

 

Taxe foncière : au moins 1.8 % d’augmentation.

Après la régularisation des impôts sur le revenu à payer en septembre, les propriétaires d’un ou plusieurs biens immobiliers devront payer la taxe foncière de 2013 en octobre.

Cet impôt local est basé sur la valeur cadastrale de la maison ou de l’appartement.

Le gouvernement a décidé d’appliquer une hausse de 1.8 % sur ces valeurs cadastrales. Avec des taux d’imposition similaires, vous devrez donc prévoir une augmentation du montant de votre taxe foncière de 1.8 %. Les régions, les départements et les communes peuvent également décider de réviser les taux d’imposition appliqués.

Pour certains propriétaires, il est possible de bénéficier d’exonération ou de réduction sur ce montant.